SOC interne ou externe monitoring sécurité informatique cybersécurité
Dernières actualités

Externalisation ou internalisation du SOC, comment choisir ?

Choisir entre un centre opérationnel de sécurité (SOC) interne ou externe influe aussi bien sur le niveau de sécurité informatique de l’organisation et sur le coût relatif à ce service. Aussi, il est primordial de bien étudier l’ensemble des tenants et aboutissants propre à votre entreprise avant d’opter pour l’externalisation ou l’internalisation de votre SOC.

Potentiellement redoutables et imprévisibles, les cyberattaques menacent l’intégrité du système d’information des entreprises. Le danger demeure permanent avec les flux permanents et croissants de données numériques. Presque toutes les entités sont victimes de piratage informatique mais toutes ne sont pas correctement préparées à y faire face. En diversifiant leurs attaques phishing et ransomware, les trafiquants de données se montrent très créatifs pour parvenir à leurs fins.

Dans les PME comme dans les grands groupes, l’existence d’un SOC devient vitale pour lutter contre ces actes malveillants. Entre l’internalisation et l’externalisation du SOC, quelle option s’avère plus performante et rentable ?

 

Pourquoi un centre opérationnel de sécurité ?

Assurant à la fois l’administration, la supervision et le contrôle du système d’information, le SOC répond à pléthore d’objectifs. Il réunit des ressources informatiques et des compétences humaines pour assurer une meilleure prise en charge des incidents de cybersécurité. Ses actions préventives permettent d’alerter et d’empêcher les tentatives d’intrusion dans un système d’information.

En cas d’incidents, le SOC permet de les détecter rapidement et de mener des actions correctives. Son existence garantit un environnement ultra-sécurisé avec une veille et un contrôle permanent du système. L’équipe IT surveille continuellement toutes les portes d’entrées au système : les réseaux, les serveurs, les applications, voire, les sites web.

 

SOC externe ou SOC interne : quelle est la meilleure solution ?

L’entreprise a le choix de confier l’administration et la sécurisation de son système informatique à une équipe interne ou externe. Une administration interne garantit certainement une forte réactivité de l’équipe IT face aux incidents ainsi qu’une diffusion rapide de l’information. Néanmoins, l’internalisation du SOC engage un coût d’investissement initial énorme.

La nécessité d’une montée en compétences des opérateurs et d’une veille technologique constante engage un budget important. Plus encore, la gestion en interne du SOC peut être source de conflits d’intérêts et parasiter les relations internes. L’externalisation du SOC permet de pallier ces inconvénients majeurs et d’offrir de surcroît plus de flexibilité.

 

Externalisation du SOC : des avantages grandeur nature

Le centre opérationnel de sécurité peut être géré par une entreprise IT spécialisée dans l’infogérance. L’importance de sa logistique matérielle et de son organisation garantit un niveau de contrôle optimal de votre système d’information. En plus de sa réactivité opérationnelle et de sa disponibilité permanente 24h/24, 7j/7 et 365j/an, le SOC externe cumule plusieurs avantages.

 

Une meilleure anticipation des attaques

Les trafiquants de données ne cessent de mettre à jour leurs techniques pour s’infiltrer dans votre système d’information. Pour mieux contourner leurs attaques, l’instauration d’une Threat Intelligence constitue une base essentielle de votre cyberdéfense.

Composante essentielle d’un SOC externe, la Threat Intelligence permet d’anticiper les risques généraux et ciblés pesant sur le SI. Bénéficiant de l’apprentissage permanent issu de ses missions auprès de nombreux clients, il engrange une grande quantité de connaissances et de retours d’expérience permettant à la fois de nourrir le machine learning des outils de contrôle, tels que Cloudflare, et d’accroître l’expertise des équipes.

Grâce à cette veille informationnelle, le SOC externe peut vous tenir au courant des risques de compromission IoC. En parallèle, le SOC externe peut collaborer avec la DSI pour travailler divers axes d’améliorations :

  • le renforcement des dispositifs de détection des attaques et de surveillance
  • la révision des règles de bonnes pratiques de gouvernance Cloud et de sécurité
  • le renforcement des équipements de sauvegarde
  • la consolidation des outils et logiciels de protections du SI

Un coût minimum et un meilleur retour sur investissement

La clé du SOC externe repose sur une mutualisation des ressources. L’entreprise cliente n’aura aucun investissement de départ sauf la rémunération des prestations informatiques. Le prestataire de services emploie des profils qualifiés et expérimentés, qui seront également les interlocuteurs privilégiés de l’entreprise. Celle-ci n’aura donc pas à recruter de nouveaux collaborateurs lorsqu’elle choisit d’externaliser son centre opérationnel SOC.

Comparé aux coûts financiers que cela pourrait engendrer, le choix du SOC externe parait légitime en matière de ROI. Moyennant un coût opérationnel minimal, le SOC externe permet à l’entreprise d’éviter de lourdes pertes financières si le système venait à être corrompu. Plus outillé qu’une équipe en interne, le SOC externalisé peut assurer une surveillance plus approfondie et pointue des activités par :

  • l’anticipation des campagnes phishing et ransomware
  • le contrôle des différentes couches du web allant du deep web au dark web en passant par les réseaux sociaux
  • l’analyse du volume de données accessibles via internet
  • le recueil et la correction des mauvaises pratiques des collaborateurs en termes de gestion de confidentialité.

Un centre opérationnel flexible et scalable

Grâce à sa scalabilité, la mise à l’échelle d’un SOC se fait rapidement de manière à répondre à l’évolution du trafic, en temps réel. Ainsi, la quantité des ressources s’adapte en fonction de la charge de travail et de la quantité de trafics à traiter De même, un environnement scalable peut monter en puissance pour faire face à l’augmentation du volume de travail. L’ajustement actif de la puissance favorise en effet une rapidité d’exécution des tâches pour éviter le bug du système.

Nul doute qu’un centre opérationnel externe, flexible et scalable garantie à votre entreprise une grande agilité. L’importance de cette flexibilité se ressent notamment dans le cadre de projets digitaux d’envergure où les bugs et les interruptions du système peuvent altérer l’expérience utilisateur. Ou encore lors de période particulièrement dynamique telles que des soldes et les fêtes de fin d’année, qui implique de préparer les sites et applications we à recevoir beaucoup de trafic et donc d’attaques. En ayant recours à des machines virtuelles VM, le SOC externe peut ventiler et gérer de façon optimale le trafic de données.

 

Une équipe SOC focalisée sur le business de votre entreprise

La recherche d’un spécialiste disposant des compétences spécifiques à certains environnements de métier peut être laborieuse. Dans des systèmes spécifiques comme l’ICS (Industrial Control Systems), il est rare de trouver un profil maîtrisant parfaitement le système de contrôle industriel. Un SOC externe orienté sur le business de votre entreprise garantit la mise à disposition de ressources et de compétences humaines qualifiées.

Indubitablement, opérer sur des infrastructures vitales à l’entreprise nécessite une maîtrise des protocoles et des logiciels dédiés à cet environnement industriel. Le SOC externe devrait également servir d’aide à la vulgarisation des process techniques qui échappent aux compétences de l’organisation interne. Ce transfert de savoir-faire contribue à l’efficacité opérationnelle et à la performance de celle-ci.

 

Optimisez le contrôle de votre système informatique avec un SOC externe

Un manque de vigilance sur la sécurité de votre système d’information peut remettre en cause la pérennité de votre activité. La cybercriminalité n’épargne plus aucun secteur d’activité. Les acteurs spécialisés dans les technologies, l’industrie, la télécommunication, la finance et l’énergie constituent les premières cibles des pirates informatiques.

Les trafiquants de données s’attaquent aux points vulnérables de votre SI et peuvent même lancer de redoutables rançongiciels pour prendre en otage vos données et vous extorquer de l’argent. Un SOC externe est à même d’observer ce qui st hors de portée de votre organisation. Sécurisez votre business et protégez vos actifs en optant pour l’externalisation de votre SOC.

Besoin de plus d’informations ou d’un accompagnement spécifique ? Contactez-nous, nos experts sont à votre disposition.