castelis-green-it
Engagements

C’est quoi le Green IT ou numérique responsable ?

La problématique environnementale touche tous les secteurs de l’économie, y compris le numérique. Avec le développement toujours plus important du digital, adopter une démarche plus responsable est désormais incontournable. D’autant que diminuer l’empreinte carbone de l’entreprise et proposer un SI qui a un impact moindre sur l’environnement est possible. Pour cela, il faut mettre en place une démarche Green IT.

Que se cache-t’il derrière ce terme et comment adopter une approche numérique responsable ? A qui revient cette responsabilité ? Comment vos prestataires et partenaires pour vos solutions digitales, tels que Castelis, peuvent également jouer un rôle clé dans l’empreinte environnementale de votre entreprise ?

 

C’est quoi le numérique responsable ?

Le green IT, ou numérique responsable, désigne les solutions qui permettent aux entreprises de réduire l’impact carbone du numérique et leur consommation énergétique.

En effet, l’informatique est un domaine qui a un impact environnemental assez conséquent. Le digital produit entre 4 et 5 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. Ces émissions proviennent des équipements, des réseaux et des centres informatiques. Elles sont issues à la fois de la fabrication des objets numériques et de leur utilisation quotidienne. Leur fin de vie pose également problème, de par le fait de la gestion des déchets du numérique.

Le numérique écologique a pour objectif de proposer une approche responsable en préparant la transition numérique de l’entreprise. C’est un défi essentiel à relever pour préserver l’environnement. L’impact du développement exponentiel des outils TIC (Techniques d’Informations et de Communication) pourrait être équivalent à celui des voitures d’ici 2050 si rien n’est fait.

Autant dire que chez Castelis, et plus globalement chez hunik group, nous prenons à cœur de réduire l’impact environnemental des solutions que nous vous proposons, tant pour l’hébergement que pour le développement web.

 

Quels sont les avantages du Green IT ?

Le Green IT n’a pas uniquement des implications écologiques, il possède d’autres avantages. Outre la diminution de l’impact carbone de l’entreprise, une structure informatique verte implique de réaliser un certain nombre de progrès :

  • Économie d’énergie : en adoptant des habitudes durables, il est possible de réduire le coût des factures, notamment pour la consommation d’électricité.
  • Amélioration de la performance des systèmes d’informations avec des équipements repensés et un usage adapté. Plus le code est optimisé, plus il est léger, plus vite les pages chargent. Si les sites et applications web chargent vite, non seulement on aura consommé moins d’énergie mais en plus l’expérience utilisateur est meilleure.
  • Réputation de la marque. Aujourd’hui, les entreprises ont un rôle à jouer. Par leur seule existence, elles ont impact sur la société, positif en certains aspects, négatif en d’autres. On attend donc d’elles qu’elles réduisent drastiquement leur impact négatif, notamment sur l’environnement. Une marque qui adopte une approche green IT jouit donc d’une meilleure image.
  • Fidélisation des clients: une démarche de sobriété énergétique est appréciée, à condition de ne pas être accusé de greenwashing. Cela nécessite de construire une véritable stratégie Green IT avec des actions concrètes et mesurables et de communiquer sur celle-ci de manière transparente.
  • Valorisable sur son rapport RSE (Responsabilité Sociétale et Environnemental). Ce document permet de dresser le bilan des actions réalisées en termes de progrès social et environnemental. Dévoilant avec transparence les efforts réalisés par l’entreprise, ce support suscite la confiance des partenaires, des clients et des collaborateurs. Il est même de plus en plus apprécié par les investisseurs et financiers.

Découvrez le rapport RSE de Castelis pour l’année 2019 où nous partageons les valeurs et les actions qui guident notre démarche.

 

Quels rôles ont les organisations référentes du green IT ?

Les organisations référentes du numérique écologique forment des responsables Green IT. Quel est leur rôle ? Il s’agit de concilier les performances économiques et environnementales de l’entreprise. Un responsable Green IT accompagne donc celle-ci dans sa démarche RSE et sa transition écologique. Comment cela se traduit-il ? Voici ses différents domaines d’intervention :

  • Identifier les dossiers clés qui permettent de réaliser un retour sur investissement ainsi qu’une réduction de l’empreinte écologique. 
  • Réaliser un bilan de performances environnementales pour définir les points d’amélioration.
  • Définir une stratégie Green IT alignée sur la politique RSE ou la stratégie de Développement Durable de l’organisation.
  • Procéder à la maturation du système d’information, c’est-à-dire faire du SI un atout tout en optimisant les coûts de ce dernier. En la matière, démarches FinOps et Green IT se rejoignent sur des points essentiels.
  • Former à l’informatique responsable et permettre aux entreprises d’obtenir des certifications permettant de prouver leur engagement par des actions concrètes. Chez Castelis, cette démarche est en cours. Depuis de nombreuses années, nous nous en approchons autant par le choix des infrastructures que dans celui de nos processus de développement web.

 

Comment faire du Green IT ?

Adopter une démarche Green IT ne s’improvise pas. Pour cela, il est essentiel d’être accompagné. Toutefois, voici un ensemble d’actions à mener pour concilier les objectifs de l’entreprise et la transition écologique.

 

L’analyse du cycle de vie des outils informatiques

La première étape vers une démarche informatique verte est de faire le point sur l’ACV des outils informatiques. Cette Analyse du Cycle de Vie permet de connaître l’impact environnemental d’un objet.

Pour cela, il faut suivre par quelles étapes passe l’outil, de sa fabrication, en passant par sa distribution et son usage jusqu’à sa fin de vie. Quelles sont les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie qui ont été nécessaires à chacune de ces étapes ?

Étudier les données liées à l’utilisation des différents types d’appareils : temps d’utilisation, consommation d’électricité, durée de vie, etc. Vous pourrez ainsi évaluer l’impact environnemental de vos outils numériques.

 

Adopter une politique d’achat raisonnée

Plutôt que de réinvestir systématiquement dans du matériel informatique neuf, misez sur la réparation et la seconde main. Allonger la durée de vie de vos équipements est beaucoup plus vertueux que le rachat. Cela permet de réduire le nombre d’appareils connectés en circulation. Si un objet n’est pas réparable, remplacez-le par un modèle reconditionné.

 

Optimiser l’utilisation des serveurs

Ces derniers peuvent être gourmands. Vérifiez quelle est leur consommation et optimisez leurs ressources afin de n’utiliser que la puissance nécessaire. Pensez à éteindre les ressources non utilisées, notamment le soir. Ces deux actions pourront vous aider à économiser sur les coûts des serveurs.

Adaptez également la taille de medias : réduisez les images, les sons et les vidéos pour minimiser le trafic sur le réseau.

Enfin, passer à un système sur le cloud est aussi plus économique et écologique. Les fournisseurs de services cloud possèdent des processeurs performants dont ils optimisent la consommation. Mettre en place une démarche FinOps permet de maîtriser les coûts d’exploitation IT sur le cloud de l’entreprise.

 

Recycler

Le ré-emploi du matériel n’est pas toujours possible. S’il ne peut être réutilisé et doit être remplacé, il est indispensable de prévoir le recyclage des produits numériques. Choisissez un prestataire de confiance pour vous assurer que tout soit fait correctement.

 

Sensibiliser aux bons usages du numérique

Faites en sorte que tous vos collaborateurs connaissent les gestes écologiques suivants :

  • Ne pas laisser les postes de travail inutilisés en veille, mais les éteindre le soir et les week-ends;
  • Utiliser un dossier partagé pour les dossiers volumineux ;
  • Compresser tous les documents transmis par e-mail ;
  • Limiter les échanges par mail et privilégier les chats ;
  • Supprimer les mails anciens et inutiles pour libérer de l’espace…

 

Adopter un développement web responsable

Certaines pratiques d’éco-conception web permettent de capitaliser sur des développements qui simplifient l’accès à l’information et nécessite une maintenance plus légère dans le temps par exemple. Cela consiste en la conception de sites et d’applications moins énergivores avec des performances identiques.

Besoin de plus d’informations ou d’un accompagnement spécifique ? Contactez-nous, les experts développement sur mesure de Castelis sont à votre disposition.